• Lettre de motivation au nom du président de l’UVT, signée par le candidat ;
  • CV ;
  • Copie de la carte d’identité nationale (ou du passeport) ;
  • Copie du baccalauréat ;
  • Copie de tous les diplômes universitaires, ou de l’équivalence de ces diplômes. Le cas échant une attestation de réussite ou un relevé de notes du premier semestre sont acceptées de la part des nouveaux diplômés del’année en cours, leur candidature finale reste sous réserve de la fourniture du diplôme.
  • Relevés de notes de toutes les années d’études, y compris les années de redoublement,
  • Attestations de travail, de stages ou tout autre document attestant l’expérience professionnelle.
  • Deux (02) photos d’identité.

NB : Tout dossier incomplet est refusé

Le public cible se compose de deux catégories :

  • Professionnels du tourisme voulant s’impliquer dans le tourisme durable en général et dans l’écotourisme en particulier, et ayant un niveau de Bac+3 minimum.
  • Les gestionnaires des aires protégées et des écosystèmes fragiles cherchant à mettre en place des approches de gestion valorisatrice des ressources.

Les candidats doivent être titulaires d’au moins une licence (Bac+3) en sciences agronomiques, sciences économiques et de gestion, géographie, ou diplôme équivalent. Les candidatures seront étudiées sur dossier.

La demande émanant des pays du sud du bassin méditerranéen ou des pays en transition en matière de formation en tourisme est considérable.

Les universités offrent des formations générales en tourisme ou en animation touristique et les diplômés sont à la recherche de formations complémentaires diplômantes.

En plus, certains professionnels veulent se convertir dans une activité de tourisme diversifié, responsable et équitable telle que l’écotourisme.

Actuellement, la réponse à ces attentes est assurée dans la plupart du temps par des universités européennes et nord américaines loin du contexte d’intervention de l’écotourisme surtout dans les pays africains.

  • Une connexion de qualité à l’internet est indispensable ;
  • La formation s’effectuera via la plate forme d’apprentissage collaboratif à distance Moodle ;
  • Si cela s’avère nécessaire, les candidat(e)s sélectionné(e)s auront à leur disposition les moyens techniques et humains déployés par l’Agence universitaire de la Francophonie dans ses Campus Numériques Francophones (CNF) ;
  • Les Campus numériques francophones serviront de lieux de regroupement pour la partie présentielle du cursus ;
  • L’évaluation revêtira de plusieurs formes au cours de cette formation. En effet, outre l’évaluation formative pour orienter les apprenants au cours du processus d’apprentissage et qui sont sous forme d’exercices intégrés aux cours, une évaluation sommative (avec des notes) est prévue pour chaque élément constitutif d’unité d’enseignement (ECUE = module) ;
  • Toute ECUE fera l’objet d’une évaluation avec notation des activités programmées au cours de l’apprentissage et sera suivie par un examen final écrit qui se fera en présentiel et avec un contrôle de l’identité dans le Campus Numérique Francophone du pays d’origine ;
  • Les examens seront regroupés en des sessions à la fin de chaque semestre ;
  • Le cursus est clôturé par une soutenance qui portera sur le stage programmé au cours du semestre 4.

  • Écosystèmes méditerranéens ;
  • Tendances de l’écotourisme (Structures Marchés Etudes et Analyses économiques Investissements / Rentabilité …) ;
  • Flore et faune méditerranéennes ;
  • Ecotourisme et Gouvernance (Tendances, historique et principes de l’écotourisme) ;
  • Patrimoine des civilisations méditerranéennes (patrimoine matériel) ;
  • Lecture et analyse des Paysages méditerranéens ;
  • Arts et traditions populaires ;
  • Gestion d’entreprise en écotourisme : principes et fonctionnement ;
  • Marketing de l’Ecotourisme.

Sous-catégories

Inscrivez vous à notre newsletter :

Rejoignez nous :

FacebookTwitterDiggGoogle BookmarksLinkedinRSS Feed