L’objectif du Projet e-LIVES (e-Learning Innovative Engineering Solutions) est de fournir des outils afin d’améliorer la qualité des formations à distance dans le domaine des sciences dures.

L’originalité consistait à proposer aux étudiants d’utiliser un laboratoire de travaux pratiques à distance, c’est à dire de manipuler de vrais instruments de chez eux ou de n’importe quelle connexion Internet.

L’idée est qu’à la fin du projet, chaque partenaire se sent capable de lancer une formation à distance comprenant un laboratoire de TP à distance. Chaque université développera le même TP en parallèle. Si ce TP fonctionne à distance, le partenaire aura alors acquis toutes les compétences nécessaires et pourra en créer de nouveaux.

 

Des sessions de formation des enseignants sont prévues afin de les sensibiliser à cette nouvelle façon d’enseigner et les former aux outils, des ateliers pour présenter l’avancée des travaux, des démonstrations de TP à distance, etc.

Un guide des bonnes pratiques et des relevés d’expérience qui seront disponibles.

Qui sont les partenaires ?

Ce projet, d’une durée de 3 ans, regroupe 13 universités partenaires originaires d’Algérie, de Belgique, d’Espagne, de France, de Jordanie, du Maroc, du Portugal et de Tunisie :

  • University of Limoges (UNILIM), France
  • Instituto Politecnico do Porto (IPP), Portugal
  • KU Leuven (KU Leuven), Belgique
  • UniversidadNacional de Educacion a Distancia (UNED), Espagne
  • LabsLandExperimentia S.L. (Labsland), Espagne
  • Cadi Ayyad University of Marrakesh (UCAM), Maroc
  • University Abdelmalek Essaädi (UAE), Maroc
  • Virtual University Of Tunis (UVT), Tunisie
  • University of Kairouan (UniK), Tunisie
  • University of Mostaganem Abdelhamid Ibn Badis (UMAB), Algérie
  • University of Badji Mokhtar – Annaba (UBMA), Algérie
  • Université 8 may 1945 Guelma (U8M45), Algérie
  • Princess Sumaya University for Technology (PSUT), Jordanie
  • TafilaTechnicalUniversity (TTU), Jordanie

ainsi qu’une association (IAOE).

Quel est l’intérêt pour les partenaires ?

C’est de tenter de résoudre, en partie bien sûr, les problèmes qu’ils rencontrent grâce à l’enseignement à distance. Celui-ci s’adresse à des catégories d’étudiants un peu différentes par rapport aux formations en présentiel : des étudiants isolés géographiquement ( des étudiants en reprise d’étude ou ayant un emploi. Enfin, dans ces pays, le nombre d’étudiants peut être très important car la population est jeune et les frais d’inscription sont très faibles.

Leur but est de renforcer les capacités des pays partenaires à :

  • moderniser, internationaliser et renforcer l’accès à l’enseignement supérieur ;
  • affronter les enjeux auxquels sont confrontés leurs établissements et systèmes d’enseignement supérieur ;
  • renforcer la coopération avec l’UE ;
  • se rapprocher de l’évolution suivie par l’enseignement supérieur dans l’UE ;
  • encourager les contacts personnels, renforcer la compréhension et l’ouverture aux aspects interculturels.

 

Inscrivez vous à notre newsletter :

Rejoignez nous :

FacebookTwitterRSS Feed