L’Université Virtuelle de Tunis en collaboration avec l’AUF Maghreb organise un atelier de travail en vue de lancer un consortium universitaire africain pour le développement de la formation virtuelle.

L’atelier de travail est prévu les 05 et 06 avril 2018 en Tunisie à Hammamet (programme)

 

Des représentants des universités de l’Algérie, du Burkina Faso, de la Mauritanie et du Tchad prendront part à cet atelier.

 

A l’échelle de l’Afrique, l’UVT est considérée comme une référence en matière de Formation Ouverte et A Distance, elle dispose d’une panoplie de formation en ligne en Mastère et en Licence, des programmes de formation des formateurs en ingénierie de formation en ligne, des ressources pédagogiques numériques, des plateformes d’enseignement à distance pour des formations en SPOC et en MOOC…

 

En se basant sur son expertise, l’UVT envisage, durant les prochaines années, de s’ouvrir sur l’Afrique et d’appuyer les structures d’enseignement et de recherche pour le développement de l’enseignement numérique, surtout qu’au niveau de son plan de développement, le partenariat scientifique à l’échelle africaine est l’une des orientations stratégiques.

 

 

 

 

 

L’AUF, qui est un partenaire de l’UVT depuis sa première année de création :2002, a pour mission la promotion de la francophonie universitaire solidaire engagée dans le développement culturel, économique et social des sociétés, est considérée dans ce projet comme un partenaire d’excellence qui va contribuer au financement de certaines activités et veiller à la pérennisation de ce partenariat.

 

Pour une meilleure visibilité et une cohérence dans la démarche à faire, l’UVT a trouvé opportun de créer une structure qui cadre les actions à mener d’où l’idée de lancer un consortium universitaire africain pour le développement de la formation virtuelle.

 

L’organisation de cet atelier est la première action pour concrétiser cette idée.

 

Dans un premier temps, l’atelier de travail est l’occasion pour les partenaires de l’UVT de découvrir son expérience et ses principaux services offerts, dans un deuxième temps de faire un état des lieux sur les réalisations en termes d’utilisation des technologies d’informations et de communication en éducation à l’échelle africaine et finalement de concevoir ensemble les missions et les attributions du consortium.

En outre, un plan d’actions pour l’année 2018 est à préparer.

 

Inscrivez vous à notre newsletter :

Rejoignez nous :

FacebookTwitterDiggGoogle BookmarksLinkedinRSS Feed