Respiration et fermentation


La respiration
Introduction
Echanges gazeux
Le métabolisme respiratoire
Conclusion
Fermentation
Auto-évaluation
IndexTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteBas de la pagePage suivanteBibliographie du moduleTéléchargerConcepteurs

Introduction

On sait que les végétaux supérieurs (surtout leurs feuilles) respirent. Grâce à des cellules spécialisées (mitochondries), elles consomment et émettent alternativement de l'oxygène et du dioxyde de carbone dans l'atmosphère (figure 45). La quantité annuelle de CO2 rejetée par les plantes est évaluée à 60 Gt par an. Or, tous les modèles actuels prévoient qu'avec l'augmentation du gaz carbonique et des températures, les plantes vont augmenter leur respiration, et donc rejeter encore plus de CO2 dans l'atmosphère.

La respiration permet, tant aux autotrophes qu'aux hétérotrophes, d'obtenir de l'énergie à partir des glucides. Cette énergie est nécessaire pour qu'ils puissent grandir, bouger et assurer toutes leurs fonctions vitales.

Figure 45 : Echange respiratoire des plantes avec l’atmosphère

Les facteurs qui influencent la respiration chez les végétaux sont :

la température : la respiration est réduite au minimum lorsque la température descend sous 0 °C et elle est maximale à des températures se situant entre 45 et 50 °C;

le stade de développement de la plante : chez les arbres, la respiration augmente pendant la floraison;

le type de plante : les plantes ligneuses respirent moins que les plantes herbacées.

IndexTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteHaut de la pagePage suivanteBibliographie du moduleTéléchargerConcepteurs